Les Varennes de Loire
Sara Acremann


IMAGES :

À propos de l'artiste :

DOCUMENTS :


14 février > 6 avril 2014

exposition en partenariat avec La Laverie à La Riche

vernissages
La Laverie – jeudi 13 février 2014 à 19 h 30
Eternal Gallery – vendredi 14 février 2014 à 18 h 30

Conférence à La Laverie jeudi 20 mars 2014 à 19 h 30
discussion entre l’artiste et Raphaël Brunel, critique d’art
merci de confirmer votre présence : asso@lalaverie.net

Sara Acremann

Sara Acremann est née en 1983. Elle vit et travaille à Paris. Après une licence de lettres modernes à Paris IV obtenue en 2005, elle étudie aux beaux-arts de Paris dans l’atelier de Patrick Tosani dont elle sort diplômée en 2012, avec les félicitations du jury.
Son travail s’articule autour de la notion d’incertitude - celle de la figure de l’auteur, celle du spectateur, celle qui existe autour du statut de l’image, du discours. Pour répondre à ces questions, elle utilise différents outils, comme la vidéo, la photographie et le son. Elle s’insère dans les failles du langage, les entre-deux - les hésitations du discours public-privé, les malentendus linguistiques, les incompréhensions d’une discussion familiale... Elle interroge la situation classique d’énonciation entre auteur, narrateur et personnage, et construit des fictions fragiles, qui s’appuient toujours sur des observations de la réalité dont elle extrait certains fragments. Il en résulte une tension perpétuelle, entre le vide d’un témoignage désossé, et la tentative, malgré tout, de créer un sens. Son travail ne tranche pas, reste dans l’espace incertain des suppositions : c’est dans cet espace là que s’inscrit le récit.

Les Varennes de Loire

Pour ouvrir la saison 2014, Eternal Gallery propose une double exposition de l’artiste Sara Acremann, dans deux lieux qui ont perdu leur usage initial, deux architectures dont l’enveloppe extérieure rafraîchie enferme des espaces aux allures de ruine. La Laverie, à La Riche, ancienne laverie de l’hôpital Bretonneau, devenue cabinet d’architecte et lieu d’exposition. Eternal Gallery, à Tours, pavillon d’octroi du XVIIIe siècle maintenant dédié à l’art contemporain. Tirant parti de la mélancolie de ces deux écrins vieillissants, Sara Acremann installe des œuvres en résonance avec l’incertitude de ces lieux.

Ce terme d’incertitude est souvent employé par l’artiste pour décrire son travail, tant ce qui est incertain parcourt l’ensemble de ses œuvres, que ce soit la figure de l’auteur, la place du spectateur, la nature des images ou le statut du discours. Avec la vidéo, la photographie ou l’installation sonore, elle s’insère dans les failles du langage, les malentendus linguistiques, les images équivoques… Il en résulte une tension perpétuelle, entre le vide d’un témoignage désossé, et la tentative, malgré tout, de créer un sens. Son travail ne tranche pas, il reste dans l’espace des suppositions.

L’exposition présente deux versants essentiels de son travail : la photographie qui joue sur des rapports d’échelles entre les images et le lieu qui les accueille ; la mise en scène, ici une troublante installation sonore réalisée dans la maison de retraite Les Varennes de Loire, à deux pas de La Laverie.

Informations Pratiques

Eternal Gallery
octroi nord-est, place Choiseul, Tours
15 fév > 06 avr 2014
sam & dim - 15 h > 18 h ou sur rendez-vous
page Facebook

La Laverie
9 rue du port, 37 520 La Riche
14 fév > 04 avr 2014
lun > vend - 11 h > 19 h
asso@lalaverie.net - http://blog.lalaverie.net