La place Jean Coz - John The Cow Square
Andréas Brandolini,
Fabrice Domercq,
Jasper Morrison

Lieu

Plougonver, Côtes d’Armor

Date

projet abandonné par la nouvelle équipe municipale de Plougonver élue en mars 2008

Commanditaires

Jean Piolot, alors maire de Plougonver, ainsi que des habitants de la commune, des membres du conseil municipal et de l’association « Art et Culture »

Médiation

Anastassia Makridou-Bretonneau

Partenaires

Fondation de France, ministère de la Culture et de la Communication (fonds de la commande publique), conseil régional de Bretagne, conseil général des Côtes d’Armor, commune de Plougonver, CAUE 22

La commande

La commune de Plougonver (3600 hectares, 750 habitants) souhaite répondre au problème majeur qu’elle rencontre, la désertification rurale, en valorisant son image pour attirer de nouveaux habitants et conserver les infrastructures et services existants. Une série de commandes en art contemporain a été initiée. L’une d’entre elles concerne une parcelle aujourd’hui délaissée, située au coeur du bourg, à proximité de l’église. Les commanditaires ont émis le désir de redonner vie à ce lieu, par l’aménagement d’un « jardin d’enfants » propice aux rencontres entre les communautés anglaise et française composant la population de Plougonver.

Le projet

À la fois designers, artistes, architectes, Jasper Morrison, Andréas Brandolini, Fabrice Domercq, créent hors des limites d’une discipline définie. Ils sont à la recherche d’une poésie qui ne compromet pas un résultat viable et pratique en phase avec la vie quotidienne et l’atmosphère du lieu d’intervention. Ainsi, leur collaboration se présente comme un enjeu pour appréhender au mieux le contexte de la commande et son environnement.

À Plougonver, ils envisagent l’aménagement d’une place laissée libre à ses usagers, conçue en fonction de l’histoire du lieu investi et du contexte social de la commune. En mémoire d’une figure emblématique du village, Jean Coz, « Jean l’ancien » ou « Jean la vache » (référence à son ancien métier) et du passé du lieu - ancien terrain de jeux pour les enfants et ancien potager – ils s’inspirent de l’atmosphère du site afin de créer au cœur du village un lieu aux multiples usages, à la fois aire de jeux, jardin à cultiver, place. Leur création témoigne d’un besoin de simplicité mis au service d’un équilibre entre le projet artistique et leur vision du quotidien. Aux équipements standardisés des aires de jeux pour enfants, ils ont préféré des éléments plus traditionnels du jardin public aux formes douces, réalisés dans un matériau local, le granit, donnant l’impression d’avoir toujours fait partie de l’environnement de Plougonver.

Un bassin-fontaine, une cage de but de football, un bloc de granit à escalader, un marronnier et un cerisier sont autant d’éléments qui serviront de cadre de jeu aux aventures des enfants. En outre, l’aménagement d’une place centrale circulaire, d’un barbecue et de jardinières mises à la disposition des habitants participent à faire de cet espace un lieu de convivialité et d’échanges intergénérationnels. La composition du jardin, le matériau local employé, la culture de légumes et de fleurs en particulier de rosiers, symbole de l’Angleterre, synthétisent la rencontre entre la culture anglaise et bretonne. Le nouvel espace s’offre alors à ces deux communautés comme un lieu à inventer où la population de Plougonver pourra partager des moments de vie quotidienne.