La jetée sur l’herbe
Nicolas Floc'h


IMAGES :

À propos de l'artiste :

Autres projets de
Nicolas Floch :


Lieu

foyer Chaumier de la Fondation Verdier, Tours, Indre-et-Loire (anciennement foyer Chantemoulin)
visites sur rendez-vous : 02 47 37 22 53

Dates

2012

Commanditaires

Jean-Patrick Bahain, directeur de l’association Chantemoulin, Elisabeth Maupoint, chef de service du foyer, Sylvie Causera, éducatrice spécialisée, Marie-Françoise Mancel, éducatrice spécialisée ainsi que les autres éducateurs et les jeunes résidents du foyer

Médiation

Éric Foucault

Partenaires

Fondation de France, conseil général d’Indre-et-Loire, région Centre, ville de Tours, OPAC de Tours, association Chantemoulin, Eternal Network

La commande

L’association Chantemoulin, située à Tours, a pour mission d’apporter un cadre sécurisant, protecteur et structurant à des enfants et des jeunes adultes en difficulté familiale et sociale en les accueillant au sein de deux structures adaptées : une maison d’enfants à caractère social (MECS) et un foyer.

Le foyer Chaumier accueille des jeunes de 13 ans jusqu’à la majorité qui ont besoin d’une protection temporaire, d’une mise à distance de leur environnement familial et social pour une période plus ou moins longue selon les résidents. Au sein du foyer, ils bénéficient d’une prise en charge et d’un accompagnement individualisé de qualité leur permettant d’intégrer les repères nécessaires à leur épanouissement et favorisant leur développement, leur autonomie et leur insertion. Six éducateurs accompagnent les jeunes dans leurs projets socio-professionnels, en s’occupant de leur scolarisation ou de leur formation à l’extérieur.

Les jeunes doivent considérer le foyer comme une seconde maison, participant aux tâches domestiques et aidant à la préparation des repas. Cependant, rien n’indique une appropriation des lieux, une personnalisation par les jeunes résidents qui à plusieurs reprises ont exprimé le besoin de rendre leur maison temporaire plus chaleureuse, plus colorée.

Les éducateurs du foyer ont sollicité l’association Eternal Network dans le cadre l’action Nouveaux commanditaires soutenue par la Fondation de France afin de les aider à trouver un juste équilibre entre conserver la neutralité du foyer pour que chacun puisse s’y sentir intégré et créer un lien d’attachement, une forme d’identification à ce lieu. L’idée d’une commande artistique autour du repas, espace-temps le plus collectif où peut se rejouer l’esprit de famille et de la « maison » est apparue la plus pertinente.

Les commanditaires ont exprimé le désir de « faire ensemble », c’est-à-dire d’impliquer les jeunes à l’intervention artistique, notamment parce qu’ils en seront les principaux usagers.

Le projet

Considérant ce contexte, Eternal Network a confié une étude à l’artiste Nicolas Floc’h avec lequel il a déjà réalisé la commande El Gran Trueque, à Santiago du Chili dont certains des principes, le travail collectif et participatif ainsi que la co-signature des œuvres, croisent la problématique de la commande du foyer Chaumier.

Dans ce nouveau cadre, il a été question de travailler avec les jeunes résidents sur l’élaboration du projet lors de neuf ateliers qui ont été mis en place avec l’artiste du 16 mars au 1er avril 2009. Grâce à des repas préparés au foyer par Olivier Dohin, cuisinier, et des visites chez des artisans de la région en vue de la réalisation d’un service de table, ces ateliers ont aussi offert l’occasion d’approfondir avec les jeunes les questions du savoir manger, savoir vivre, savoir être ensemble.

Suite à ces séances de travail et d’échanges, le projet artistique s’est construit autour de deux axes : la réalisation d’une terrasse sur pilotis pour créer une liaison entre la salle à manger et le jardin qui reste jusqu’à présent sous-exploité ; puis, la production d’un mobilier et d’un service de table qui viendraient valoriser le moment et le lieu du repas, espace-temps fondateur de la vie collective du foyer.

À l’issue de ce travail, Nicolas Floc’h a proposé un dispositif constructif, Modules, qui permet de réaliser aussi bien des extensions architecturales dans le jardin que des meubles et aménagements intérieurs.

À partir de ce principe de modules inventés par l’artiste, des tables, des chaises, des bancs, un vaisselier ainsi qu’un canapé d’angle sont imaginés pour la salle à manger du foyer. La simplicité de fabrication et l’infinité de possibilités permettra à cet espace d’échanges et de partages d’être modulable à souhait.

À l’extérieur, l’espace du jardin sera entièrement redessiné par l’artiste grâce à une succession de terrasses réalisées à partir de ce même principe constructif mais adapté cette fois à une architecture. Les passerelles aménagent un accès privilégié de l’intérieur du foyer vers le jardin. Une grande terrasse propose un espace pour le déjeuner, après quelques marches une terrasse herbée invite à se reposer puis un plateau accueille un barbecue. Un potager est réservé sur une autre passerelle qui distribue trois plateaux jardinables. Ce nouveau parcours ménage à la fois des endroits de communauté et de petits espaces d’intimité, faisant du jardin une véritable extension du foyer.

Le projet modifié

En accord avec les commanditaires et en fonction de la réévaluation budgétaire, Nicolas Floc’h propose de se focaliser sur un élément essentiel, la part “utile” de son projet, et à même de transformer à la fois le visage du foyer et la vie quotidienne des jeunes : la connexion de la maison avec le jardin en accès direct, la terrasse et le potager.

Il est question de reprendre le même principe structurel, à partir des Modules et la base du premier projet. Il s’agit donc de prolonger le balcon existant, donnant accès immédiatement à l’escalier menant au jardin ; puis une passerelle-portique conduit vers la nouvelle terrasse. celle-ci, de forme polygonale, se détache de son environnement par sa forme qui contraste avec l’aspect quadrangulaire du jardin.

Les plaques de tôle ajourées prennent une nouvelle dimension. Au-delà de l’aspect décoratif, elles deviennent fonctionnelles. En effet, leur prolongement, sous l’escalier, permettra de créer un abri de jardin accueillant la tondeuse et les différents outils. Cette idée est reprise sous la terrasse afin de pouvoir y abriter les bicyclettes des jeunes, ainsi que le mobilier de jardin en période hivernale.

Les plaques ajourées seront support de plantes grimpantes telles que le lière et le jasmin qui permettront aux jeunes de s’isoler du voisinage.

Nouvelle donnée, nouveau projet

Été 2011, un nouvel aléa oblige l’artiste à imaginer un nouveau projet. En effet, le saule autour duquel la terrasse de Nicolas Floc’h devait s’ériger est diagnostiqué malade. Les autorités demandent à ce qu’il soit abattu, car il devient dangereux. Cet arbre représentait une force symbolique, esthétique et usuelle du jardin. Il apportait ombrage et apaisement ainsi que l’isolement nécessaire à la discrétion des jeunes du foyer.

Nicolas Floc’h conserve alors son principe constructif à base de Modules. La part fonctionnelle de son projet demeure : rendre accessible le jardin par la salle de vie. Un escalier métallique descend au jardin ; celui-ci est dessiné sur une trame de polygones constitués de deux terrasses, de parties enherbées, de bacs à jardiner et de gravier noir. Le point d’orgue de l’installation est une sculpture en forme d’arbre stylisé - également réalisée en Modules - reprenant l’emplacement du saule abattu : elle reçoit une plante grimpante qui apportera à nouveau l’isolement désiré.

UNE ŒUVRE SUR MESURE
Véritable extension de l’habitat, La Jetée sur l’herbe s’immisce dans le foyer de manière sobre et délicate, s’intègre au site en connectant les différents espaces et les différentes fonctions, mais s’impose également comme objet original.

VIVRE ENSEMBLE
La Jetée sur l’herbe hybride l’architecture et la sculpture et ouvre le foyer vers son jardin pour y installer de nouveaux modes de vie.
Pour Nicolas Floc’h, le jardin représente le lieu où se croisent les valeurs essentielles : le travail avec l’entretien des espaces, l’attention par le soin apporté aux plantes, la relation grâce au partage des tâches, le plaisir, enfin, en profitant à plusieurs d’un lieu agréable.

La jetée sur l’herbe - Nicolas Floc’h (2012) from Nouveaux commanditaires on Vimeo.