Sandwich Sound System
Julien Celdran


IMAGES :

À propos de l'artiste :


Lieu

quartier du Sanitas, Tours, Indre-et-Loire

date

2011

commanditaires

Radouane Nidam, commerçant et habitant du Sanitas accompagné de la coordination des associations du Sanitas.

Médiation

Éric Foucault

partenaires

Fondation de France, conseil général d’Indre-et-Loire

Suivi du projet : BG RILE* Touraine - service d’amorçage de projet ; et service politiques de la ville de la municipalité de Tours

* BG RILE = Boutique de Gestion - Réseau d’Initiatives Locales pour l’Emploi

le contexte de la commande

Issu du Sanitas, quartier populaire de Tours et ayant enduré des moments difficiles, Radouane Nidam a souhaité se lancer dans le monde du travail au travers d’un commerce ambulant de sandwiches. Accompagné par le médiateur du service d’amorçage de projet (BG RILE Touraine) qui l’a mis sous tutelle comptable pendant trois mois grâce au principe de la couveuse d’entreprises, et par le chargé de mission des politiques de la ville, Mohamed Moulay, il a pu démarrer son entreprise.
Radouane Nidam a fait l’acquisition d’une camionnette et, depuis juillet 2010, propose des sandwiches au cœur même du quartier où il vit. Le conseil général l’a également aidé à faire l’acquisition de matériel, et la ville de Tours a facilité son installation dans le quartier.
Depuis juillet 2010, Radouane Nidam s’est installé à des horaires précis dans le quartier du Sanitas. La sandwicherie mobile est très vite devenue un repère dans le quartier, un lieu fédérateur où l’on prend le temps de déguster et d’échanger entre habitués, amis et passants.
Aux yeux du médiateur du service d’amorçage de Projet, l’exemple de Radouane Nidam fait partie des initiatives dont il est fier, à savoir accompagner une jeune personne en difficulté dans la création d’une entreprise qui, au bout de trois mois, commence à générer quelques bénéfices et amener progressivement cette personne à s’autonomiser.
Dans le cadre des projets artistiques que souhaite mener l’association Eternal Network au Sanitas, une liste des artistes pressentis a été présentée à Mohamed Moulay. Découvrant la démarche de Julien Celdran, Mohamed Moulay a pensé qu’une intervention graphique du type de celles de cet artiste pourrait apporter une plus-value symbolique, esthétique et communicationnelle à la sandwicherie de Radouane Nidam.
Eternal Network a montré un intérêt certain à cette suggestion et proposé à Radouane de l’accompagner dans un projet Nouveaux commanditaires pour la décoration de son véhicule.

la commande

La sandwicherie mobile de Radouane Nidam est blanche, parsemée de stickers représentant des sandwichs, la carte et ses tarifs. Il souhaite apporter à son véhicule une plus-value esthétique et symbolique. Eternal Network lui a proposé de travailler avec l’artiste Julien Celdran pour concevoir avec lui une œuvre qui dépasse l’aspect strictement publicitaire et qui, avant tout, personnalise son outil de travail.
Au fil des conversations, l’artiste et le commanditaire se sont accordés sur une intervention graphique qui, tout à la fois, soit représentative du Sanitas et personnifie le véhicule en témoignant de l’intérêt de Radouane Nidam pour la musique rasta et en exprimant sa considération pour la France en tant que terre d’accueil et de diversité culturelle.

le projet

Julien Celdran investit les quatre faces de la remorque avec une composition réalisée en vinyle adhésif.
Dans un cadre urbain où les bâtiments sont matérialisés par des enceintes de sound system, il propose une rencontre insolite, voire irrévérencieuse : celle de l’allégorie peinte par Delacroix dans La Liberté guidant le peuple avec le Lion couronné, symbole du trône de l’Éthiopie de Hailé Sélassié repris par le mouvement Rastafari.
Le rapprochement de ces deux figures en apparence éloignées est des plus éloquents. Symboles populaires de la réappropriation de l’espace public (et donc de l’espace politique), elles rappellent toutes deux que l’acquisition de la liberté et sa jouissance demeurent un combat. C’est bien l’héritage de la décolonisation qui rencontre l’avènement de la République, considérant ainsi l’égalité entre les êtres et entre les peuples.
La collusion des signes s’amplifie avec l’inversion des couleurs des deux drapeaux Français et Éthiopien. Cette représentation de l’échange et de la cohabitation est certainement ce qui exprime le mieux l’idée que Radouane Nidam se fait d’une identité française.
Profusion des symboles, entrelacs graphiques où des motifs décoratifs arabes se mêlent à des représentations de sandwichs... : l’intervention de Julien Celdran est volontairement chaotique. Le véhicule qui personnifie à présent Radouane Nidam est aussi à l’image de notre société, celle du croisement de plusieurs cultures et de plusieurs origines sociales.