Eternal Network et les workshops

Le travail d’Eternal Network en matière de production et de diffusion d’œuvres d’art contemporain, induit souvent une mission de transmission.
Que ce soit auprès d’habitants, de futurs usagers des œuvres, d’élus locaux, la médiation territoriale doit permettre de passer le relais et engendrer une meilleure appropriation des interventions artistiques.
C’est dans ce sens que, depuis le début, Eternal Network invite lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi à participer à la mise en œuvre de projets artistiques, à court ou à moyen terme, et d’envisager le travail au travers d’une méthodologie collaborative.

Dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires, les commandes portées par des artistes ont pu donner lieu justement à ce principe collaboratif. C’est le cas de La Malle du lycée Descartes de Patrick Corrillon, des Paysagers du Dit d’Anne Violaine Taconet et Patrick André, de Mémoire en demeure de Tadashi Kawamata, de El Gran Trueque de Nicolas Floc’h, du Trait d’Génie de François Seigneur, des M. et Mme de l’IUT de 5.5 designers, de La Jetée sur l’herbe de Nicolas Floc’h, ou encore du Geste exilé de Pascale Houbin.
Des ateliers ont été proposés à des personnes très diversifiées, des élèves de lycée, des personnes handicapées, des étudiants en art, en architecture, en sociologie, en histoire de l’art, en sciences politiques, en médiation culturelle, en paysagisme…, des grand-mères, les adolescents d’un foyer d’accueil, des personnes vivant dans un bidonville, les habitants d’un village…

Eternal Network organise également, en dehors des commandes, des interventions collaboratives, souvent sous la forme de workshops, dont l’objectif principal est de mettre en application l’apprentissage théorique d’étudiants ou d’élèves. Il est aussi question d’éprouver le travail en équipe, la mise en commun des savoir-faire des uns et des autres, la complémentarité de ces compétences et, par extension, l’expérience de vivre ensemble.
Pour une mise en œuvre optimale de l’action, l’aspect convivial est primordial ; Eternal Network développe à chaque fois les conditions adéquates pour l’accueil, l’hospitalité et la réception.

À l’occasion de ces différentes aventures, c’est une petite communauté qui se crée à chaque fois, qui se dissout une fois le travail achevé, et qui peut ultérieurement se reformer sur de nouveaux projets. La formation de ces communautés, à la fois professionnelles et amicales, constitue le réseau éternel, répondant au désir de Robert Filliou, à qui Eternal Network emprunte le nom, de rapprocher l’art de la vie.