El Gran Trueque
Nicolas Floc'h


IMAGES :

À propos de l'artiste :

Autres projets de
Nicolas Floch :


Lieu

quartier "Lo Espejo", Santiago, Chili

Dates

2008

Médiation

Anastassia Makridou-Bretonneau et Veronica Vallejos

Partenaires

Ce projet est organisé en collaboration avec le centre culturel Matucana 100 et l’ONG Un Techo para Chile.

La commande

El Gran Trueque* est une commande artistique initiée dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires dont la mise en œuvre au Chili a été confiée à Matucana 100 en 2007. C’est le premier projet réalisé à Santiago. Grâce à la collaboration de Un Techo para Chile, l’action Nouveaux commanditaires a croisé le programme de réhabilitation d’un secteur dans la commune de Lo Espejo en vue d’une installation pérenne des populations vivant dans un campement.

Le contexte de grande précarité matérielle qui fut un paramètre décisif dans la conception du projet. C’est l’analyse des besoins et des conditions de vie dans le campement qui a conduit à l’idée d’un mode opérationnel participatif, en adéquation avec l’environnement et la démarche artistique. En radicalisant la dimension métaphorique, le processus appliqué pour El Gran Trueque opère comme un véritable passeur entre le champ de l’imaginaire et le monde réel. La proposition s’est construite de manière à articuler les désirs et à faire œuvre.

*Issu de la commande à Lo Espejo, El Gran Trueque est un concept appartenant à Nicolas Floc’h qu’il développera ailleurs. Il l’a mis en place à Porto Alegré au Brésil, en 2009 et au Mac/Val, Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne en 2015.

Le workshop

Nicolas Floc’h a été invité à mettre en place la première étape de ce projet qui a pris la forme d’un workshop , El taller de los deseos. Il s’est agit d’un travail in situ, dans les espaces communautaires de Media Aguas, qui a duré une semaine et a impliqué une trentaine de personnes vivant dans le campement.

El taller de los deseos a permis aux membres de la communauté de réaliser des objets dont ils ont besoin mais auxquels ils n’ont pas accès. En récupérant du bois et autres matériaux, chaque participant a fabriqué une sculpture représentant un objet à échelle 1. chanque sculpture a été estampillée « El Gran Trueque, Nicolas Floc’h » auquel s’est ajouté le nom de la personne l’ayant fabriquée.

Ces œuvres cosignées ont été présentées lors de l’exposition personnelle de Nicolas Floc’h à Matucana 100 s’intégrant ainsi pleinement au réseau artistique institutionnel. Elles ont faire l’objet d’acquisitions, avec des modalités particulières : l’acheteur doit acquérir la sculpture contre l’objet réel qu’elle représente. L’objet ainsi obtenu est remis à la personne ayant réalisé l’œuvre.

Que ce soit l’œuvre d’art ou son objet de représentation, ils sont soustraits du système commercial dominant. Ils cristallisent d’autres possibles.