Beautifull Curtain*3
Lang/Baumann


IMAGES :

À propos de l'artiste :


Lieu

Centre Médico-Psychologique et Centre Thérapeutique de Jour (Saint-Jacques-de-la-Lande), Rennes, Ille-et-Vilaine.

Date

Initié en 2012. Inauguration prévue en novembre 2018.

Les commanditaires

Patricia Charuel, infirmière, Nimol Chhor, médecin, Stéphane Divay, infirmier, Josiane Lemoine, usager, Cathy Mokhtar, infirmière, Nelly Periane, usager.

Médiation

Eternal Network (Éric Foucault),
Production déléguée 40mcube (Anne Langlois et Patrice Goasduff)).

Partenaires

Le centre hospitalier Guillaume Régnier, Ville de Saint-Jacques-de-la-Lande , DRAC Bretagne (agence régionale de santé), Fondation de France.

Le Contexte

Le Centre Thérapeutique de Jour

Le centre hospitalier Guillaume Régnier (C.H.G.R.) est un hôpital public spécialisé en psychiatrie. Situé à Rennes, il comporte également des unités extra-hospitalières comme le Centre Médico-Psychologique (C.M.P) et Centre Thérapeutique de Jour de Saint-Jacques-de-la-Lande (C.T.J). En 2015, le C.M.P. et le C.T.J. se sont installés dans des locaux neufs, au cœur d’un nouveau quartier de Saint-Jacques-de-la-Lande, La Morinais. Le C.M.P / C.T.J, dont la façade est entièrement vitrée, occupe aujourd’hui un plateau de 600 m2 en rez-de-chaussée d’un bâtiment. Celui–ci fait partie d’un important complexe immobilier « Les jardins de Camille » dans lequel se juxtaposent activités tertiaires, médicales et logements. Cette structure de soins dépend du Pôle Hospitalo-Universitaire de Psychiatrie Adulte, dont le médecin chef est le Docteur Carole Di Maggio.
Elle assure des missions de prévention, de diagnostic, de soins, de réinsertion sociale, d’enseignement et de recherche. Différents professionnels y exercent : médecins, infirmiers, secrétaire, assistants sociaux, psychologue et cadres de santé. Le CMP permet à la fois la poursuite des soins en ambulatoire et l’accueil de nouveau patients souffrant de troubles psychiatriques. Le CTJ est une alternative à l’hospitalisation complète. Elle a pour objectif de permettre la poursuite de soins individualisés visant à stabiliser la pathologie mentale et l’amélioration des conditions de vie des patients en les aidant à se réinsérer dans la société. Les soins sont réalisés, soit en individuel, soit en groupe en fonction de la prescription médicale du psychiatre traitant. C’est également un lieu qui permet l’échange, la convivialité, la création entre usagers, professionnels de santé et artistes animateurs.

Démédicaliser la psychiatrie, en l’ancrant dans les territoires.

En France, la psychiatrie est organisée par secteurs de manière à quadriller le territoire. Cette sectorisation permet de créer un dispositif de soin de proximité. Un centre de soin est ainsi implanté pour 70 000 habitants environ. Le C.M.P. / C.T.J. de Saint-Jacques-de-la-Lande accueille les personnes habitant les communes de Saint-Jacques-de-la-Lande, Bruz, Chartres-de-Bretagne, Orgères, Corps-Nuds, Noyal-Châtillon, Pont-Péan, Bourgbarré et Saint-Erblon. Année après année, le service a constaté un accroissement de la demande de soin. Cela correspond à l’augmentation de la démographie des villes concernées. En effet, l’ensemble des communes, et plus particulièrement Bruz et Saint-Jacques-de-la-Lande, ont fait l’objet d’importants projets immobiliers relevant de l’habitat privé et social. La structure travaille régulièrement en partenariat avec les municipalités, les travailleurs sociaux, les personnels soignants (médecins généralistes, infirmiers libéraux, etc.), les autorités de police et gendarmerie, les pharmacies, associations, réseaux d’aides à domicile, etc.

La Commande

Une procédure dans laquelle les usagers sont actifs

En 2012, est donc prévu le déménagement du C.M.P.T / C.T.J dans de nouveaux locaux sur le territoire de Saint-Jacques-de-la-Lande. Et à cette occasion des bénéficiaires et des membres du personnels se disent qu’un artiste pourrait les accompagner pour favoriser cet emménagement. Ils font alors appel à 40mcube et Eternal Network pour mettre en place un projet Nouveaux commanditaires. Les usagers et les personnels se sont réunis à de nombreuses occasions, avec les médiateurs, afin de réfléchir ensemble à leurs envies et aux problématiques en vue de l’installation dans le nouveau bâtiment. Mais ce n’est qu’à partir de 2015, suite au déménagement et après avoir vécu un certain temps dans les nouveaux locaux, qu’ils ont pu élaborer un cahier des charges précis.

Les relations entre les usagers de différents services, le lien entre les populations diverses qui se croisent dans le quartier et la nécessité de porter une attention bienveillante aux autres ont été particulièrement mis en avant par les commanditaires. À l’issue de plusieurs rencontres avec les médiateurs, les commanditaires ont fait part de leur souhait de faire appel à un artiste pour qu’il réalise une œuvre à destination des patients, du personnel soignant mais aussi des personnes du quartier qui ne fréquentent pas ce lieu de soins. Ils ont également fait part de leur envie que l’artiste travaille sur l’accès au bâtiment, sur le passage entre l’extérieur et l’intérieur et inversement, et propose une œuvre qui invite à la fois à entrer et à sortir.

À l’unanimité, la thématique souhaitée est : apporter du beau, de la gaieté et du réconfort à ce lieu. L’œuvre doit avoir alors une triple fonction :

  • d’une part, elle doit transmettre la sérénité, le calme, la quiétude, un sentiment de refuge, souligner l’aspect chaleureux et protecteur du lieu où les bénéficiaires viennent ;
  • mais elle doit être stimulante et inviter les bénéficiaires à sortir de ce refuge où ils se sentent bien pour aller habiter le monde ;
  • enfin, elle doit contribuer au changement du regard que les publics peuvent porter à la fois sur la psychiatrie et sur l’activité et les bénéficiaires du lieu ; en ce sens, l’œuvre doit servir de repère.

Les Artistes

Le contexte de la commande a amené 40mcube à proposer aux commanditaires de travailler avec le duo d’artiste Suisse Sabina Lang et Daniel Baumann, dont le travail artistique intègre la couleur, intervient sur l’espace et l’architecture.

Le Projet

L’intervention artistique : une interface colorée entre l’intérieur et l’extérieur

Les artistes proposent d’installer, sur toute la façade vitrée du bâtiment, des rideaux sur lesquels est imprimée une vaste composition de formes rectangulaires de couleurs vives. Avec cette proposition, les artistes apportent un changement autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment. À l’intérieur, ils dotent les espaces d’un élément qui relève de l’espace domestique, permettant son appropriation, en apportant des couleurs vives et une lumière chaleureuse. À l’extérieur, la façade du bâtiment se pare d’une vaste composition colorée qui fait appel depuis la rue. Les rideaux permettent aussi de créer un lien, une unité, entre les espaces, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. Lang/Baumann lient des aspects fonctionnel (conserver la discrétion de ce qui passe à l’intérieur) et symbolique et proposent une œuvre qui incite tout autant à entrer dans le bâtiment qu’à en sortir pour aller se réapproprier la ville.