La Tour d’or blanc
Jean-Michel Othoniel


IMAGES :

À propos de l'artiste :


Lieu

quartier du bout des ponts, Amboise, Indre-et-Loire

Date

initié en 2009, campagne de levée de fonds en 2016

Commanditaires

L’association du quartier du bout des ponts et entreponts, représentée par Guy Verzat, président ; le syndicat des vins d’Amboise, représenté par Aurélie Mançois, présidente de l’association des vins Touraine-Amboise ; la mairie d’Amboise, représentée par Christian Guyon, maire d’Amboise.

Médiation

Éric Foucault

Partenaires

Fondation de France, ville d’Amboise, Les vign’ amboisiennes

La commande

Un groupe de viticulteurs du pays d’Amboise a sollicité Christian Guyon, maire d’Amboise, afin de valoriser la présence du vin d’appellation Touraine-Amboise, notamment par l’installation d’une œuvre d’art. Christian Guyon, maire d’Amboise, soucieux de la qualité artistique du patrimoine amboisien (présence de Leonard De Vinci à travers le Clos Lucé, de sculptures de Max Ernst et d’Alexander Calder, sans compter le château et les rues anciennes de la cité) a souhaité que cette commande artistique soit confiée à un artiste reconnu de la scène artistique contemporaine. Par ailleurs, Christian Guyon a désiré, à l’occasion de cette commande, d’équilibrer géographiquement le patrimoine artistique d’Amboise en dotant le quartier nord de cette œuvre contemporaine. En effet, l’attrait touristique patrimonial et artistique se concentre sur la rive gauche, au sud de la Loire. C’est ainsi que l’association du quartier du bout des ponts et entreponts, quartier quelque peu isolé et mal connu, fut invitée à participer à la définition et au suivi du projet. Le récent aménagement du carrefour entre la départementale qui longe la Loire au nord et l’aboutissement du pont a introduit deux giratoires, permettant une fluidité de circulation (20 000 véhicules passent à cet endroit chaque jour) et un ralentissement des véhicules. En commun accord entre les commanditaires et la ville d’Amboise, l’œuvre devrait s’installer sur le giratoire qui se situe au bout du pont du général Leclerc.

L’œuvre pourrait prendre la forme d’une sculpture.

Elle devra être à même d’évoquer la viticulture, l’objectif étant la promotion du vin d’appellation Touraine-Amboise. Les conditions de circulation relativement brève autour du rond-point impliquent une lecture évidente de l’évocation du vin au travers de l’œuvre.

L’œuvre devra faire signe et apporter une identité forte au quartier du bout des ponts et entreponts, à savoir qu’il s’agit d’une entrée de ville avec un axe de circulation important.

L’œuvre pourra évoquer le passé industriel métallurgique du quartier du bout des ponts ; les premiers pressoirs à vins y ont été créés.

L’œuvre pourra tenir compte des aménagements paysagers alentour.

Une attention particulière doit être apportée au contexte géographique : l’église Notre-Dame de Grâce du bout des ponts est inscrite à l’inventaire des monuments historiques ; les règles de sécurité liées aux giratoires devront être étudiées.

Le giratoire est actuellement pourvu d’un candélabre à deux bulbes apportant un éclairage étendu sur la place. Ce lampadaire pourra être ôté ou déplacé. Dans ce cas, le projet artistique devra prendre en compte le besoin d’éclairage sur la place, la lumière pouvant être une des caractéristiques de l’œuvre.

L’œuvre devra être facile d’entretien.

L’œuvre pourra prendre en considération le second giratoire, situé à une cinquantaine de mètres du premier, place Désiré Marteau.

Enfin, l’artiste pourra apporter son concours quant à l’élaboration d’une signalétique – en lien avec l’œuvre – ponctuant le circuit des caves sur les dix communes concernées.

Eternal Network a proposé de confier cette commande à l’artiste Jean-Michel Othoniel qui, depuis une dizaine d’années réalise des commandes publiques (métro à Toulouse et à Paris, tramway de Nice, zone urbaine à Amiens) et privées (Chanel...). Particulièrement attentif au contexte dans lequel il intervient, l’artiste parvient avec ses œuvres à créer de nouveaux récits, de petites fictions féeriques à même de transfigurer les lieux, leur conférant une nouvelle identité.

Dans le cadre de son plan de valorisation de l’AOC, le syndicat des vins Touraine-Amboise, a planté une vigne collective, derrière le château d’Amboise. Cette parcelle est un outil pédagogique et promotionnel. La vigne a été inaugurée en septembre 2010, en présence de Jean-Michel Othniel.