PRÉSENTATION

L’action Nouveaux commanditaires


Un protocole de production artistique innovante
L’action Nouveaux commanditaires initiée par la Fondation de France permet à des citoyens confrontés à des enjeux de société ou de développement d’un territoire, d’associer des artistes contemporains à leurs préoccupations en leur passant commande d’une œuvre. Son originalité repose sur une conjonction nouvelle entre trois acteurs privilégiés : l’artiste, le citoyen commanditaire et le médiateur culturel agréé par la Fondation de France, accompagnés des partenaires publics et privés réunis autour du projet.

Portée par un organisme dédié au mécénat
Les Nouveaux commanditaires sont nés de la rencontre entre le désir d’un artiste et le projet d’une institution. En 1993, la Fondation de France a développé un programme culturel en accord avec ses missions : appuyer les initiatives de citoyens qui, ensemble, s’emparent des problèmes d’intérêt général ; soutenir en priorité les démarches innovantes, porteuses des solutions de demain ; favoriser les rencontres entre les différents acteurs de la société. Elle voulait par ailleurs inscrire son intervention dans la production artistique. Elle confia cette mission à François Hers, lui-même artiste, qui cherchait à renouveler les modalités de production artistique, autour de deux enjeux principaux : rapprocher la société de ses artistes, et donner une valeur d’usage à l’art en l’ancrant dans des enjeux qui concernent directement les citoyens.

Mise en œuvre sur l’ensemble du territoire, dans des contextes variés
En France, plus de 400 œuvres ont été produites ou sont en cours à ce jour dans dix-neuf régions, pour moitié en zone rurale, et dans des contextes extrêmement variés : communes urbaines, sub-urbaines ou rurales, espaces ou institutions publiques (lycées, hôpitaux, prisons), associations, etc. L’action Nouveaux commanditaires est également reprise dans des pays européens, notamment en Belgique, en Italie, en Allemagne, en Pologne et en Norvège.

Huit médiateurs mettent aujourd’hui en œuvre ce protocole de production artistique en France. Experts sur la scène de l’art contemporain, à la fois médiateurs et producteurs, ils accompagnent des citoyens confrontés à un problème tel qu’une désertification rurale, la recherche identitaire d’une communauté ou d’un territoire, une perte ou une demande de sens, la violence urbaine ou institutionnelle, un besoin d’aménagement ou de revitalisation des liens sociaux, pour passer commande d’une œuvre à un artiste qui va prendre en compte les souhaits et besoins exprimés.

Des artistes aux pratiques les plus variées, souvent de renommée internationale, s’y sont investis, tels que Sarkis, Rémy Zaugg, Tadashi Kawamata, Michelangelo Pistoletto, John Armleder, Ettore Spalletti, Jessica Stockholder, Cécile Bart, Jean-Luc Moulène, Shigeru Ban, Claude Lévêque, Jan Kopp, Didier Marcel, Yona Friedman, Matali Crasset, Bertand Lavier, Christopher Wool, Mathieu Lehanneur, Jean-Luc Vilmouth... La production d’une œuvre élaborée dans le cadre des Nouveaux commanditaires réunit de nombreux partenaires, acteurs privés et publics d’un même territoire. Les communes sont les plus nombreuses, aux côtés du ministère de la culture et de différents autres services de l’État, des entreprises privées, des conseils généraux, des conseils régionaux, des associations...
www.nouveauxcommanditaires.eu

Catia Riccaboni, responsable Culture au sein de la Fondation de France / Yann Desdouets, délégué régional de la Fondation de France pour les Pays de Loire et la Bretagne / Alain Monnot, délégué départemental de la Fondation de France pour l'Indre-et-Loire Catia Riccaboni, responsable Culture au sein de la Fondation de France / Yann Desdouets, délégué régional de la Fondation de France pour les Pays de Loire et la Bretagne / Alain Monnot, délégué départemental de la Fondation de France pour l’Indre-et-Loire

La Fondation de France soutient des projets concrets et innovants qui répondent aux besoins des personnes face aux problèmes posés par l’évolution rapide de la société. Elle agit dans quatre domaines : l’aide aux personnes vulnérables, le développement de la connaissance, l’environnement et le développement de la philanthropie. Elle aide les donateurs à choisir les meilleurs projets, conseille les fondateurs sur leur champ d’intervention et sur le cadre juridique et fiscal le plus approprié.
En 2015, elle a accompagné 808 fonds et fondations individualisés sous son égide et distribué 157 millions d’euros sous forme de 8 800 subventions, prix et bourses..
Indépendante et privée, la Fondation de France ne reçoit aucune subvention et ne peut agir que grâce à la générosité des donateurs.
www.fondationdefrance.org

Les médiateurs agréés

L’action Nouveaux commanditaires en France, est menée par neuf agréés par la Fondation de France :

Les médiateurs-relais

Eternal Network propose de déléguer la médiation de projets Nouveaux commanditaires à :

Les médiateurs associés

D’autres médiateurs mènent ponctuellement des projets spécifiques : Anastassia Makridou-Bretonneau, notamment pour les commandes autour du troisième tronçon du tramway autour de Paris ; et Sophie Claudel pour un projet aux États-Unis.

La Société Internationale des Nouveaux Commanditaires

L’action Nouveaux commanditaires se développe à l’étranger (Allemagne, Belgique, Espagne, Etats-Unis, Italie, Suisse...). Le réseau des médiateurs est regroupé au sein de la Société Internationale des Nouveaux Commanditaires (International Society of New Patrons).

Les médiateurs de la New Patrons Society, à la Fondation Hans Hartung, à Antibes, lors du séminaire de janvier 2013.

PDF - 73.5 ko
statuts de la Société Internationale des Nouveaux Commanditaires